New York, New York (air connu…)

1 an déjà depuis la découverte de Big Apple et pourtant il reste en mémoire si peu de choses alors que sur place, j’en ai pris tellement plein les yeux. Alors pour ne pas tout oublier, quoi de mieux que d’écrire, hein. Et puis, si les galères évitées ou les bons plans peuvent servir à d’autres, c’est toujours ça de pris 🙂
Comme cela risque d’être un peu long, je vais diviser mes articles en 3 parties (peut-être 4), avant le départ, le voyage et l’arrivée à N.Y.C. et enfin sur place, avec notamment les transports, la nourriture (c’est important la nourriture), et les choses incontournables (à mon avis) à faire sur place.
So let’s go to New York…
Épisode 1 : avant le départ.

Tous les guides vous le dirons, et je le confirme, 1 an de préparation c’est bien, et surtout au niveau des billets d’avion et de la réservation du logement. Pour les billets d’avion, j’ai utilisé le site web opodo, qui permet de comparer les prix sur de nombreuses compagnies et reste très flexible pour ajouter certaines contraintes, pour les vols indirects par exemple. De toute façon, la plupart de ces sites de comparaison de prix marchent de la même manière. Je trouve celui-là assez ergonomique, ça reste subjectif. Par contre, seul remarque, il faut vraiment être réactif pour les billets, j’ai tergiversé une semaine (par rapport à la location et les dates d’arrivée) et du coup, les billets à 437€ avec départ de Saint-Exupéry ont disparu (nous étions à 5 mois du départ) et la nouvelle option m’a obligé à prendre des billets d’avion à 497€ et avec un départ de Genève 🙁 ! tout seul, peu d’impact financier mais à 5, cela rajoutait un peu au budget, et il fallait se rendre à Genève de surcroit, quid de la voiture ou du train avec les bagages !
PREMIER CONSEIL DONC : Billets d’avion le plus tôt possible (et si vraiment vous voulez assurer derrière, assurance annulation !) Pour mon avis sur Opodo, aucun problème, pas de plantage, en créant un compte, pas trop de spam pour les offres promotionnelles par la suite (j’entends par là pas plus que les autres sites marchands). Leur outil de tracking pour les billets permet d’avoir toujours les références sous la main, classés en fonction des dates. Pour la rédaction de ce billet, je me suis connecté et aucun soucis pour retrouver tout le dossier, avec les billets, etc.

Pour la location, j’ai utilisé Airbnb. En effet, famille de 5 c’est compliqué pour les chambres d’hôtel, surtout dans Manhattan, où les prix des chambres pour 5 personnes sont prohibitifs (et souvent il faut en prendre 2) ou bien la surface proposée est trop petite pour vivre à 5 pendant le séjour. De plus, nous voulions être indépendants pour le petit déjeuner et le repas du soir, donc un appartement semblait plus approprié pour notre séjour. Ici encore, un site plutôt bien fait, le moteur de recherche est assez précis et on peut utiliser quelques variables assez facilement pour restreindre le choix. Après quelques recherches, un appartement de 60m2 en bordure de Brooklyn et de Williamsburg ferait l’affaire. Je reviendrais sur le fait de loger en dehors de Manhattan dans un article ultérieur. C’est à la fois moins cher mais parfois un peu plus compliqué et surtout chronophage !

Une fois les billets et la location en poche, la prochaine étape passe par l’administration française, bien entendu pour les passeports mais aussi par l’administration américaine. En effet, pour entrer aux États-Unis il faut remplir un formulaire nommé ESTA qui permet pour les ressortissants français de se passer de demande de visa. Il en coute 14$ par personne. L’ambassade US à Paris présente sur cette page toutes les informations nécessaire pour bien le remplir. Pour ce qui est du passeport, les informations sont claires et précises :

1. Présenter un passeport biométrique ou électronique en cours de validité (quelle que soit la date d’émission), OU un passeport individuel à lecture optique en cours de validité émis avant le 26 octobre 2005. A défaut, l’obtention d’un visa ou d’un nouveau passeport sera obligatoire. La validité du passeport 6 mois après la date de retour n’est pas demandée pour aller aux USA.

Tout se passe par voie électronique, les échanges de courrier de confirmation aussi, il faut obligatoirement payer par carte bancaire et le formulaire est à imprimer. Le numéro de dossier permet aussi de se connecter sur le site et de le retrouver. Là encore, pas de soucis, juste les pages de validation sont extrêmement lentes et on se demande parfois si le site répond ou s’il faut recommencer 🙁

Pour terminer avec les formalités d’avant départ, le nerf de la guerre : l’argent. Bizarrement, mon premier réflexe fut de demander à mon banquier, mais là il ne faut pas, vraiment pas. Les banques ne stockent plus de monnaies étrangères et ne sont pas compétitives par rapport aux différents acteurs du change présents sur la place. Après avoir fait le tour, je me suis adressé à Travelex, agence de change présente un peu partout dans le monde, sur le web, toussa toussa… Si vous prenez les devises en ligne, vous bénéficiez même d’un taux encore plus bas qu’en agence. (Pour ma part, j’ai eu de la chance, l’Euro était au plus haut face au Dollar et j’ai bénéficié d’un taux de 1€ pour 1,42$. Je pense pas qu’on reverra le Dollar aussi haut avant longtemps.) Il faut compter 15 jours pour un retrait en agence. Il y en a partout dans les lieux de passage (à Lyon, Gare de la Part-Dieu). Attention, pour le retrait en agence, il faut obligatoirement le mail de confirmation, le moyen de paiement avec lequel vous avez réglé et une pièce d’identité.

Voilà dans les grandes lignes ce à quoi j’ai dû penser avant de partir bien longtemps à l’avance. J’ai aussi pris un City Pass pour toute la famille mais là pas de précipitation car ils peuvent se prendre même la veille du départ. J’en dirais plus (notamment sur les choix proposés pour les divers monuments, musées car avec le City Pass, il faudra faire des choix.. sauf bien entendu si vous voulez tout faire mais il faudra du temps et un peu plus d’argent 🙂 !)

Prochaine étape : le jour J et le voyage. To be continued…

Facebooktwitterpinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *